MARCELINO Laou

25 - 1090

Enfant, j'avais soif de connaissance. L'univers m'intriguait. J'ai ainsi toujours aimé aller à l'école. Mais à partir de la cinquième secondaire, j’ai craqué. C’était une crise d’adolescent. J’étais gros, je n’avais plus confiance en moi. J’ai fait feuille blanche pour tout. Et je n’ai plus rien fait après. Je me suis senti hyper incompris. Il fallait suivre le troupeau et moi, je trouvais que cela n’avait aucun sens. Je voulais être différent. J’ai moi-même décidé d’arrêter l’école.

J’ai un peu cherché ma voie, je ne savais pas trop quoi faire. A ce moment-là, je regardais beaucoup d’émissions de cuisine, comme Top Chef. J’ai alors décidé de faire des études de cuisine à Namur. J’ai fait ça pendant trois ans et j’ai obtenu ma qualification. Et, avec cette qualification, je ne devais faire qu’un complément pour obtenir mon CESS. Alors j’ai fait ça aux Arts et Métiers. En fin de parcours, j’ai réalisé un travail sur les jeux vidéo. Je voulais faire quelque chose que j’aimais bien. En plus, ça me tenait à cœur car les gens sont très mal informés sur les jeux vidéo. Je voulais casser un peu les stéréotypes que les gens ont sur les joueurs. Je traine moi-même beaucoup sur l’ordinateur, c’est un peu mon refuge. Mes parents m’ont souvent dit « t’es tout seul, tu ne fais rien, t’es tout le temps devant l’ordi, … » Mais ce n’est pas ça. Ils ne se rendent pas compte que, pour moi, c’est un vrai besoin. Ils ne se rendent pas compte qu’on apprend aussi beaucoup à travers les jeux. Comment on crée un monde, un décor, une histoire, des personnages, ... On se fait étonnamment beaucoup d’amis à travers les communautés.

Et puis, un peu par hasard, j’ai participé à COACH2START. Ce coaching m’a fait du bien. Et, dès le premier jour, je me suis senti très à l’aise. Tout le groupe était au même niveau que moi. J’ai l’impression d’avoir été réinséré dans la matrice. Je ne peux plus fuir la réalité. Donc je me suis dit « vas-y ».

J’ai démarré des cours du soir en néerlandais car c’est super important pour trouver du travail en Belgique. Mais surtout, je voudrais travailler. J’ai démarré ma recherche d’emploi. J’ai déjà retenu quelques offres … Ensuite, quand j’aurai trouvé quelque chose d’assez stable, je pourrai prendre mon indépendance. Mais le projet qui me motive vraiment et que j’espère réaliser dans quelques années, c’est de devenir YouTubeur et de créer des capsules en lien avec les jeux vidéo et sur des sujets qui peuvent toucher les gens et qui me parlent. Maintenant je dois passer à l’action !

Bruxelles, le 18 avril 2018